Contrôle d’accès biométrique - Ranc Développement | Société de sécurité

Le contrôle d’accès grâce à la biométrie

Contrôle d’accès biométrique - Ranc Développement | Société de sécuritéLe contrôle d’accès biométrique dans les entreprises

La biométrie permet de lutter plus efficacement contre la malveillance. Renvoyant les identifiants, mots de passe et autres codes PIN à l’âge de pierre, tout cela ne sera bientôt qu’un mauvais souvenir. De nouvelles solutions issues de la technologie biométrique arrivent avec pour conséquence un plus grand confort d’utilisation et une sécurité renforcée.

Qu’est-ce que la biométrie ?

Aujourd’hui, il existe différentes possibilités pour confirmer son identité :

  • A partir de  supports matériels : document, carte, badge…
  • Grâce à des informations confidentielles : un mot de passe ou une combinaison de données
  • Sur la base de caractéristiques biologiques (ADN, sang, réseau veineux…), morphologiques (empreinte, traits de visage, yeux…) ou comportementales (signature, voix, démarche…), ces données étant personnelles et uniques. On parle dans ce dernier cas de biométrie.

Les deux premières approches donnant souvent lieu à des usurpations, le domaine de la Biométrique renforce la capacité à identifier une personne grâce à la technologie. Son objectif principal est de protéger les personnes et les organisations contre l’usurpation, le vol ou la fraude.

La biométrie permet d’identifier (qui est cette personne?) ou d’authentifier (cette personne est-elle bien M. Untel ?) un individu sur la base de critères biologiques, physiologiques ou comportementaux uniques et personnels. Le contrôle d‘accès biométrique reconnaît les personnes à partir de caractéristiques physiques. Les lecteurs biométriques les plus répandus actuellement sont :

  • La reconnaissance de la morphologie de la main ou de l’iris
  • La biométrie par l’empreinte digitale,
  • La reconnaissance faciale ou
  • La biométrie veineuse qui peut par exemple reconnaître un doigt.

Pourquoi mettre en place une solution de contrôle d’accès biométrique ?

Le marché du contrôle d’accès n’est pas récent et a vu différents systèmes se succéder : clé, clavier à code, badge magnétique, mots de passe… Mais aucun d’entre eux n’a pu apporter de satisfaction durable. Car le défaut principal de ces solutions est que la sécurité s’appuie sur « quelque chose » qui peut être copié, volé, perdu ou oublié. Cette limite disparaît avec l’identification de la personne.

Que ce soit pour notre vie privée ou professionnelle, nous gérons aujourd’hui un grand nombre de mots de passes, codes et cartes. Et c’est bien l’agacement qui en découle qui pousse l’individu vers des comportements de plus en plus risqué : noter les mots de passe, les enregistrer sur un fichier non sécurisé, utiliser un mot de passe unique…

Chaque année, l’usurpation d’identité ferait plus de 200.000 victimes en France et renforce l’importance de mieux identifier ou authentifier les individus. La biométrie se développe donc rapidement dans notre vie de tous les jours : documents d’identité, accès aux locaux d’entreprise, aéroports, sécurisation des smartphones… La biométrie est un moyen simple, pratique et sûr pour vérifier l’identité d’une personne.

Comment exploiter la biométrie pour votre contrôle d’accès ?

La première étape consiste à créer la base référentielle et s’assurer d’une mise à jour permanente, fiable et sécurisée. Ensuite et pour permettre le contrôle d’accès, le lecteur biométrique effectuera la lecture des données. Ce lecteur est connecté au système de gestion (carte magnétique ou base de données) où sont enregistrées les données d’identification des personnes autorisées à pénétrer sur le site. Les données fournies par le lecteur biométrique sont enfin comparées avec celles de la base pour authentifier la personne.

La principale difficulté n’est pas technologique, mais plutôt réglementaire avec des dispositifs précis qui encadrent ces réalisations. Pour mettre en place un contrôle d’accès biométrique il faut :

  • avoir obtenu l’autorisation de la CNIL,
  • motiver sa demande en précisant pourquoi et dans quelle mesure un dispositif de contrôle d’accès peut être mis en place dans une entreprise,
  • respecter strictement le cadre fixé par la CNIL.

Une attention particulière est à porter sur la protection des données. En effet, en cas de piratage, les conséquences sont biens plus difficiles à maîtriser qu’une simple perte de badge ou de mot de passe et peuvent déboucher sur l’usurpation d’identité.

Avant de se lancer dans la mise en place d’un tel dispositif dans l’entreprise il est nécessaire de préciser la finalité du dispositif. La biométrie nécessite donc une étude approfondie du niveau de protection attendue sur l’ensemble du site. Le dispositif est-il proportionné aux risques à couvrir ? Existe-t’il une alternative au contrôle d’accès biométrique ? La hiérarchisation des risques sur les différents accès doit orienter la sélection vers les technologies appropriées.

Contrôle d’accès et biométrie : choisir un prestataire spécialisé

Auparavant, les sanctions éventuelles pesaient uniquement sur l’entreprise qui disposait d’un contrôle d’accès biométrique. Depuis mai 2018 et dans le cadre du nouveau règlement européen, le risque pourra être partagé entre l’entreprise bénéficiaire du système de contrôle d’accès et son fournisseur en cas de manque à son obligation d’accompagnement et de conseil. Il est donc important de choisir un prestataire expérimenté, capable d’un véritable accompagnement et conseil sur le sujet.

Nous avons réalisé de nombreuses installations de contrôle d’accès, y compris biométriques. Grâce à un partenariat soutenu nous mettrons en place à vos côtés la solution la plus adaptée pour vous apporter un contrôle d’accès sécurisé, fiable, simple et justement dimensionné.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *