Contrôle d'accès en entreprise

Contrôle d’accès en entreprise

Contrôle d'accès en entrepriseLe contrôle d’accès en entreprise : Les enjeux

Flotte automobile, parc informatique, équipements de production… l’entreprise est particulièrement exposée à la malveillance. Le contrôle des accès aux bureaux ou entrepôts représente un véritable enjeu de sécurité auquel doivent répondre les entreprises.

Vous envisagez de vous équiper d’une solution de contrôle d’accès ? Différentes options s’offrent à vous. Choisissez la plus adaptée pour sécuriser vos biens et les personnes de votre entreprise.

Qu’est-ce que le contrôle d’accès ?

Le contrôle d’accès désigne les différentes solutions techniques qui permettent de sécuriser et gérer les accès. On distingue deux types de contrôle d’accès :

  • Le contrôle d’accès physique qui permet de limiter l’accès à un lieu, un bâtiment, un local, une machine ou des équipements spécifiques.
  • Le contrôle d’accès logique limite l’accès à un système d’information. Il est souvent couplé avec le contrôle d’accès physique et permet de restreindre le nombre d’utilisateurs du système d’information.

Pourquoi mettre en place un contrôle d’accès en entreprise ?

Dans une société en permanente évolution grâce aux nouveaux outils digitaux et au monde du travail qui évolue, l’accès à vos locaux se modifie :

  • de plus en plus de collaborateurs travaillent régulièrement hors de vos bâtiments : télétravail, nomadisme… Et ces derniers se présentent parfois à des horaires élargis.
  • Les entreprises hébergent de plus en plus de tiers au sein même de leur organisation : travailleurs indépendants (freelance), start-up aux activités complémentaires, sous-traitants…

Mettre en place une solution de contrôle d’accès souple, performante et évolutive est devenu une nécessité pour garantir la sécurité de tous.

Comment mettre en place un contrôle des accès performant ?

Les problématiques de sécurité sont très hétérogènes selon l’activité de l’entreprise. Dans un contexte d’actualité particulier et trop souvent dramatique, sécuriser les accès aux locaux d’une entreprise de service ne présente pas la même complexité et les mêmes enjeux que pour un site SEVESO. Un site agroalimentaire, soumis à la norme IFS, ne présente pas les mêmes risques qu’un point d’importance vitale (établissement, ouvrage ou installation qui fournit les services et les biens indispensables à la vie de la Nation). Quoiqu’il en soit la démarche d’ensemble reste la même :

Cartographier les zones de sécurité

pour l’ensemble des bâtiments de l’entreprise (y compris les parkings et locaux annexes) et définir les zones particulièrement sensibles (zones à risque telles que les clôtures ou les issues de secours qui présentent généralement un risque accru).

Pour chaque zone, préciser le niveau de sécurité attendu

pour déployer les moyens adaptés, qu’ils soient matériels et/ou humains. L’idée est à ce stade, d’optimiser le choix du matériel (portique avec lecteur de badge, biométrie, vidéosurveillance…) pour maîtriser les investissements et garantir un niveau de sécurité adapté à chaque zone.

Préciser les dispositifs et procédures de contrôle des accès propres à chaque zone

Toujours en liaison avec le niveau de sécurité nécessaire sur chaque zone, vous aurez à créer différents profils, disposant de droits différents.  Ces profils et les droits d’accès correspondants devront rester évolutifs et souples pour permettre l’intégration de nouveaux collaborateurs, la visite de certains tiers et tout autre événement du quotidien de l’entreprise. Les solutions d’hypervision telles que le Ranc SpaceControl viennent répondre à ces impératifs de souplesse, fiabilité et évolutivité. Elles vous permettront également d’optimiser :

  • La gestion technique des bâtiments (éclairage, chauffage, domotique…),
  • L’utilisation de vos salles de réunion
  • Le pilotage de la vidéosurveillance,
  • La gestion à distance des alarmes et intrusions,
  • La sécurité incendie
  • La télésurveillance

Contrôle d’accès en entreprise et RGPD : Informer les salariés et visiteurs

Depuis l’application du RGPD, une société qui a installé un dispositif de contrôle d’accès doit informer l’ensemble des personnes, qu’ils soient salariés ou visiteurs.

Pour ces derniers, il est recommandé de les informer en deux temps:

  • Dès l’arrivée sur site avec par exemple un panneau d’information visible immédiatement et qui reprend les grandes lignes du dispositif en place
  • A la délivrance de l’autorisation d’accéder, en précisant les modalités du contrôle : badge d’identification, durée de conservation des données, accessibilité de ces données, conditions d’exercice du droit Informatique et libertés, contact du DPO ou de la personne responsable…

Concernant les salariés, l’entreprise peut communiquer par l’intermédiaire d’un support unique qui reprendra l’ensemble des informations ci-dessus. Ce document pourra être adressé par mail et figurera également sur une notice, fournie systématiquement à l’embauche du salarié lors de la signature de son contrat de travail. Cette information devra être accessible en permanence, que ce soit par le site internet, via l’intranet ou dans le règlement intérieur pour permettre aux salariés d’exercer leurs droits. A défaut, cette information doit pouvoir être fournie, à tout moment, sur demande des salariés.

La mise en place d’un dispositif de contrôle d’accès demande de l’expertise et les compétences d’un intégrateur de solutions de sécurité. Vous avez un projet? Laissez-nous vos coordonnées et rencontrons-nous pour échanger autour de la solution la plus adaptée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *